Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.

L’actualité immobilière selon BienEstimer®

L'immobilier, un secteur qui recrute

91f2247996b685252625cc14d7a27c30e82e0f63

Fortement impacté par la crise immobilière de 2008, le marché de l’immobilier a renoué avec la croissance depuis quelques années. Ce retour à la croissance profite au secteur de l’immobilier qui est redevenu l’un des principaux employeurs en France, et cette tendance devrait perdurer pendant quelques années encore.

 

Le marché de l’emploi dans l’immobilier

Le secteur immobilier est l’un des derniers secteurs d’activité qui ne peut pas être délocalisé. Ce secteur pèse lourd dans l’emploi avec 8,2% de la population active qui travaille dans l’immobilier, soit 2,1 millions de Français. Entre 2010 et 2014, 50 000 emplois ont été créés et les perspectives pour la période 2017 / 2020 sont très positives.

Si la construction est la branche qui emploie le plus avec plus d’1 million de personnes embauchées, les agents immobiliers sont de plus en plus recherchés. En 2016, on comptabilisait 58 793 agences immobilières (source INSEE) contre 38 600 agences en 2006. Les records de transactions immobilières de 2016 et 2017 et les taux d’intérêt qui restent bas devraient permettre d’accentuer la croissance actuelle.

 

Les métiers de l’immobilier

L’immobilier propose de nombreux débouchés, 13 métiers sont accessibles dans ce secteur : agent ou mandataire immobilier, administrateur de biens, syndic de copropriété, promoteur immobilier, aménageur foncier, spécialiste en location de vacances, expert immobilier, diagnostiqueur immobilier, conseiller en immobilier d’entreprise, mandataire en fonds de commerce, spécialiste en viagers ou encore marchand de biens.

Le relationnel est la qualité première pour travailler dans l’immobilier. Il faut savoir être à l’écoute du client et savoir s’investir dans son travail. Même si un diplôme est toujours bienvenu, on peut travailler ou se reconvertir dans l’immobilier sans expérience et sans diplôme.

Au niveau de la rémunération, un agent immobilier salarié ou indépendant est souvent payé à la commission, celui-ci peut envisager de toucher un salaire annuel moyen de 35 000€ brut contre 50 000 € pour un directeur d’agence ou un gestionnaire de propriétés, et 30 à 42 000 euros pour un promoteur immobilier.

 

L’essor des réseaux immobiliers indépendants

Créés il y a une dizaine d’années, les réseaux de mandataires immobiliers sont en plein essor. Plus de 10 000 mandataires immobiliers travaillent pour les 5 principaux réseaux immobiliers aujourd’hui contre 6 000 en janvier 2016.

Outre le fait qu’ils bénéficient d’un programme de formation complet et d’un accompagnement personnalisé, l’intérêt pour les agents indépendants d’intégrer un réseau immobilier est qu’ils n’ont pas besoin de posséder de Carte T (carte de transaction), c’est la maison mère du réseau qui doit posséder cette carte. Pour obtenir cette Carte T, il faut justifier d’un diplôme ou d’un titre de formation et doit avoir travaillé à temps plein 3 années consécutivement dans le domaine de l’immobilier au cours des dix dernières années.

L’agent immobilier indépendant a, pour sa part, l’obligation de s’immatriculer au registre spécial des agents commerciaux (RSAC).

Au niveau de la rémunération, un mandataire immobilier affilié au réseau SAFTI empochera de 70 à 99% des honoraires d’agence contre 45% si ce mandataire travaille en agence traditionnelle.

Retour aux actualités