Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.

L’actualité immobilière selon BienEstimer®

Les aides financières pour les travaux de rénovation énergétique

F09ccee0656bd9cf531e1bfa7fca0e57b7ae1c56

De nombreux travaux sont concernés par les dispositifs d’aide financière de rénovation énergétique : isolation de la toiture, isolation des murs extérieures, remplacement des portes et fenêtres extérieurs, systèmes de chauffage, chaudières ou cumulus énergétiques (via l’utilisation d’une énergie renouvelable). Ces aides sont accessibles soit pour un bouquet de travaux (combinaison de deux travaux effectués), soit pour des travaux qui permettent d’atteindre une performance énergétique globale suffisante, laquelle est calculée par un bureau d’études certifié.

 

Crédit d’impôt pour la transition énergétique

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE est proposé aux propriétaires occupants ou locataires.

Plafonné à 8 000 euros (plus 400 euros par personne à charge), le CITE permet la déduction de 30% des travaux énergétiques (équipements ou main d’œuvre).

Pour en bénéficier, il faut absolument passer par une société qualifiée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). La liste des dépenses d’équipements et matériaux concernés par le CITE est disponible ici.

 

Eco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro est proposé à tous les propriétaires occupants ou bailleurs. Limité à 30 000€, certains travaux ne sont pas pris en charge par l’éco-prêt à taux zéro, tels que l’isolation thermique des planchers bas ou les volets isolants.

Depuis le 1er juillet 2016, il est possible d’obtenir un second éco-prêt à taux zéro pour effectuer des travaux de rénovation  supplémentaires.

 

Programme Habiter Mieux

Créé dans le but de rénover 500 000 logements par an en 2017, le programme Habiter Mieux a pour but d’améliorer le confort thermique des habitations. Ce programme permet de lutter contre la précarité énergétique.

Cette aide est disponible pour les propriétaires occupants sous conditions de ressources. Elle atteint 10% du prix des travaux, plafonnée à 2 000 euros pour les foyers "très modestes" et 1 600 euros pour les foyers dits "modestes".

Pour connaitre son éligibilité à cette aide, il faut se rendre sur le site de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat).

 

Autres aides

Les propriétaires occupants, propriétaires bailleurs ou copropriétaires peuvent aussi bénéficier d’aides locales délivrées par : le Conseil Régional, le Conseil Départemental, l’Intercommunalité voire les Communes.

Les bénéficiaires obtiennent des prêts ou subventions pour réaliser un diagnostic énergétique, améliorer la performance énergétique de leur logement, acheter et installer des équipements qui utilisent les énergies renouvelables. Des baisses d’impôts existent aussi (réduction de la taxe foncière) en cas de recours au crédit d’impôt pour la transition énergétique. 

Il faut se rapprocher de l’ANIL pour connaitre les aides complémentaires que l’on peut obtenir localement.

Le chèque énergie permet également aux ménages de payer leur facture énergétique. Ce chèque énergie est, pour le moment, déployé dans quatre départements Français : Aveyron, Ardèche, Côtes d’Armor et Pas de Calais.

 

Primes énergie

Depuis la Loi de transition énergétique et la mise en place du dispositif national des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), les grandes entreprises françaises dites polluantes (Leclerc, Auchan, Total, Engie, Carrefour, Leroy Merlin…) sont dans l’obligation de faire des économies d’énergie. Leur solution est de proposer des primes ou bonus énergie aux particuliers.

Ces primes ou bonus sont redistribués aux bénéficiaires par le biais de bons de réduction, chèques cadeaux ou sous forme de chèque.

Tous les travaux d’économie d’énergie génèrent des Certificats d’Economie d’Energie. Ces primes sont cumulables avec les crédits d’impôt mais ne peuvent s’additionner aux aides de l’ANAH ou d’autres primes du même type.

Chaque enseigne propose ses propres primes. Il faut donc se rendre sur les sites des enseignes, comparer les offres et ouvrir un dossier. Par exemple, pour une maison d’une surface de 100m2 située dans le Cher, la prime pour des travaux d’isolation des combles pourra être de : 481 euros chez Leclerc, 276 euros chez Castorama, 480 euros chez Bricorama, 372 euros chez Carrefour ou 240 euros chez Total.

Retour aux actualités