Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.

L’actualité immobilière selon BienEstimer®

Propriétaires, bailleurs, locataires : bien s'assurer

9876e7c1e904581df99ec6ce454d0de7fc5651f0

Les locataires d’un logement sont obligés de souscrire à une assurance multirisque habitation. Pour les propriétaires (occupants ou bailleurs), celle-ci n’est pas obligatoire mais fortement conseillée. Petit tour d’horizon sur ces différentes assurances.

 

Assurance propriétaire occupant

Sauf si le propriétaire occupe un logement dans une copropriété, les assurances habitation et responsabilité civile ne sont pas obligatoires, mais sont fortement conseillées pour assurer ses biens et les accidents domestiques.

L’assurance responsabilité civile couvre le propriétaire contre des préjudices occasionnés par le bien immobilier et ses occupants (humains ou animaux).

Pour pouvoir garantir ses biens mobiliers, le propriétaire doit également avoir recours à une multirisque habitation.

Pour être bien assuré, le coût d’une assurance responsabilité civile et multirisque habitation se situe aux alentours de 150 à 400 euros selon la superficie du logement et la valeur des biens mobiliers assurés.

 

Propriétaires, bailleurs, locataires : bien assurer son logement

 

 

Assurance propriétaire bailleur

Un propriétaire bailleur n’est pas obligé d’assurer son logement, qu’il y ait un locataire ou non, s’il s’agit d’une maison individuelle.


Par contre, s’il s’agit d’un bien immobilier en copropriété, la souscription à une assurance responsabilité civile est obligatoire.

Obligatoire ou pas, l’assurance propriétaire non occupant (assurance PNO) est vivement recommandée pour ne pas avoir de mauvaises surprises et devoir payer de sa poche si les dégâts commis dans le logement ne sont pas imputés au locataire ou couverts par l’assurance de ce dernier, comme lors d’un vice de construction par exemple.

Il convient d’autant plus de souscrire à une assurance PNO, si le logement n’est pas loué ou dès que le locataire est parti, afin d’être couvert si un sinistre survient durant cette période de vacance locative.

Le tarif pour une assurance PNO est généralement calculé sur le prix du loyer. En moyenne, il faudra débourser 1,5% du loyer pour être bien assuré.

 

Assurance locataire

Tout locataire est responsable des dégâts causés et est donc dans l’obligation d’assurer le logement loué.

Le propriétaire du logement demande généralement une attestation d’assurance lors de la remise des clés. En cas de non présentation de cette attestation, il peut légalement résilier le bail.

Selon les garanties incluses dans l’assurance habitation souscrite par le locataire, les prix peuvent flamber. Le tarif est calculé selon la surface du logement, le type de logement (maison, appartement…), le capital à assurer (valeur des biens personnels) et les différentes options choisies (responsabilité civile, dommages électriques, zéro vétusté…).
Il faut compter pour un locataire un budget de 10 à 25 euros par mois pour être correctement couvert.

Retour aux actualités